Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Objectif

A l’issue de la formation, le SST doit être capable d’intervenir efficacement, face à une situation d’accident du travail, en portant secours à la ou les victimes. Il doit être capable également d’intervenir en toute sécurité sur une situation dangereuse sur son lieu de travail mettant en pratique ses connaissances en matière de prévention des risques professionnels. Ceci dans le respect de l’organisation, et des procédures spécifiques de son entreprise.

Public visé

Cette formation répond à l’obligation faite aux entreprises de mettre en œuvre les moyens pour garantir la santé et la sécurité des personnes qui travaillent sous leur autorité.

Un sauveteur-secouriste du travail (SST) est un membre du personnel volontaire ou désigné pour porter secours à ses collègues ou à la clientèle en cas d'accident. Il doit être capable de porter secours à tout moment au sein de son entreprise à toute victime d'un accident du travail, dans l'attente de l'arrivée des secours spécialisés.

Le Code du travail rend obligatoire la présence de membres du personnel ayant reçu l'instruction nécessaire pour porter les premiers secours en cas d'urgence. Leur nombre est calculé en fonction du nombre de salariés, de leur répartition géographique, de la nature de l'activité et de son organisation. Il vaut mieux disposer de davantage de SST, surtout dans les lieux où les risques d'accident sont les plus élevés et les plus graves.

Programme

Le programme est similaire à celui du PSC (Prévention Secours Civiques) pour ce qui concerne la prise en charge des victimes, mais le SST est surtout formé aux risques liés à son activité professionnelle.

  • Rechercher des risques persistants en entreprise
    Le SST doit prévenir les risques de sur-accident, en particulier en cas d'électrisation, d'incendie, d'atmosphère toxique...
  • Alerter ou faire alerter les secours spécialisés, et leur transmettre les informations nécessaires et suffisantes pour qu'ils puissent organiser leur intervention.
  • Établir un premier bilan de l'état de la victime et de ses fonctions vitales.
  • Pratiquer les gestes d'urgence capables d'éviter une aggravation de son état, voire même de l'améliorer, dans les cas où la victime :
    • s'étouffe ou saigne abondamment,
    • se plaint de brûlures,
    • se plaint, ne peut effectuer certains mouvements,
    • présente une plaie grave,
    • se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux,
    • ne répond pas, elle respire,
    • ne répond pas, elle ne respire pas.

Durée de la formation

La formation initiale est de 12 heures de face à face pédagogique réparties sur 2 journées de formation.

Au minima, 4 inscriptions par session.

Formation initiale

Nous contacter pour faire un devis sur mesure.

Formation continue

Renouvellement tous les 2 ans

Tarif : Nous contacter